Activités réalisées dans le cadre du Projet NCA

Produits du Projet Activités prévues Activités réalisées
Output 1.1 : Les petits producteurs ont augmenté la productivité Activité 1 : Accompagner les titulaires de droits dans la mise en œuvre des projets de micro-investissement Pour Bujumbura :

603 titulaires de droits(TD)sur 715 TD à encadrer, issus de 25 sites d’incubation ont été sensibilisés sur le micro-investissement. Il s’agit de 7 sites à Kabezi, 5 sites à Nyabiraba, 9 sites à Mugongo-Manga et 4 sites à Mutimbuzi.

Parmi ces 25 sites, seuls 15 sites d’incubation de 337 TD dont 157 femmes, 93 hommes, 52 jeunes filles et 35 jeunes garçons ont pu mettre en œuvre des activités de micro-investissement. Les cultures adoptées sont le chou, l’amarante, la pomme de terre, l’aubergine, l’oignon rouge et le poireau. Ils ont été formés sur les bonnes pratiques agricoles et 50 kits d’irrigation goutte à goutte ont été distribués dans les 4 communes d’intervention.

Ainsi :

3 643 kg d’amarante, 4 201,5 kg de chou, 266 kg d’aubergine (Solanum melongena), 180 kg de poireau, 550 kg de pomme de terre, 20 kg d’oignon rouge, 20 kg d’aubergine africaine ont été produits et vendus par 337 TD issus de 15 sites d’incubation y compris 3 TD individuels. La valeur de cette production est de 4 460 550 FBU.

    Pour Kirundo :

515 titulaires de droits sur 906 à encadrer dont 291 femmes, 179 hommes, 30 jeunes filles et 15 jeunes garçons, issus de 33 sites d’incubation ont été sensibilisés sur le micro-investissement. Il s’agit 12 sites à Busoni, 11 sites à Bugabira et 10 sites à Gitobe.

Tous ces 515 TD dont 291 femmes, 179 hommes, 15 jeunes filles et 30 jeunes garçons ont pu mettre en oeuvre des activités de micro-investissement. Les cultures adoptées sont le chou, l’amarante, l’aubergine, l’oignon rouge et la tomate. Ils ont été formés sur les bonnes pratiques agricoles et 50 kits d’irrigation goutte à goutte ont été distribués dans les 3 communes d’intervention.

Ainsi :

39898 kg  de chou, 3930 kg d’aubergine, 2505 kg d’oignon  rouge, 51 kg de tomate, 1750kg d’amarante  ont été produits et vendus par 515 TD.  8 TD individuels ont aussi été accompagnés sur les bonnes pratiques agricoles. La valeur de cette production est  11661100 FBU

  Accompagner les TD sur la gestion de leurs groupements d’épargne et crédit à travers le VICOBA Pour Bujumbura :

395 titulaires de droits dont 205 femmes, 96 hommes, 55 jeunes filles et 31 jeunes garçons membres de 17 groupements VICOBA ont fait des épargnes cumulées de 4 594 500 FBU et le crédit cumulé s’élève à 2 831 000 FBU, accordé à 217 personnes dont 133 femmes, 24 hommes, 38 jeunes filles et 22 jeunes garçons. Le remboursement du crédit est à 71,11%.

    Pour Kirundo :

556 titulaires de droits dont 334 femmes, 189 hommes, 12 jeunes garçons et 21 jeunes filles membres de 22 groupements VICOBA ont épargné un montant   cumulé de 8 358 000 FBU et ont octroyé un crédit de   7 327 000   FBU à 423 personnes dont 256 femmes, 143 hommes, 18 jeunes filles et 6 jeunes garçons. Le remboursement du crédit est à 93,49%.

    Que ce soit dans la province de Kirundo ou Bujumbura, les crédits contractés facilitent aux TD (i) d’investir dans des micro-projets comme achat des animaux d’élevage (chèvres, porcs, …) pour avoir accès à la fumure organique, (ii) à la location des terres cultivables, (iii) accéder aux intrants et matériels agricoles, etc.
  Activité 2 : Accompagner les petits exploitants de la zone du projet dans la mise en œuvre des techniques d’irrigation dont l’irrigation goutte à goutte Pour Bujumbura : 50 kits d’irrigation ont été distribués aux titulaires de droits, à raison de 8 ; 9 ; 15 et 18 kits respectivement dans les communes de Kabezi, Mutimbuzi, Mugongo-Manga et Nyabiraba.

 

    Pour Kirundo: 50 kits d’irrigation ont été distribués aux titulaires de droits, à raison de 18 ; 17 et 15 kits respectivement dans les communes de Busoni, Bugabira et Gitobe.
    Grâce à ces kits d’irrigation, les TD membres des sites d’incubation ont accès à des systèmes d’arrosage pour satisfaire aux besoins en eau pour les cultures maraîchères et la production s’est accrue.
Output 1.2: Les petits producteurs constitués de femmes, d’hommes et de jeunes ont accès aux marchés Activité 1 : Faciliter la création des groupements et des réseaux de producteurs.et connecter les petits producteurs avec le secteur privé en matière d’accès aux marchés Pour Bujumbura :

38 contrats verbaux liant les TD des sites d’incubation et les acheteurs ont été conclus et exécutés. La production écoulée moyennant des contrats s’élève à 4 751,5 kg pour une somme de 1 257 000 FBU.

 

 

Le prix sur le marché est inférieur au prix offert moyennant contrat. A titre d’exemple, sur le site de Rubirizi, le coût par kg d’amarante écoulé moyennant contrat revient à 500 FBU alors qu’il est de 400 FBU sur le marché.

Le reste des titulaires de droit ont écoulé leurs productions au niveau des marchés locaux.

    Pour Kirundo :

27 contrats dont 25 contrats liant les TD des sites d’incubation aux acheteurs ont été conclus et exécutés. La production écoulée moyennant des contrats des associations s’élève à 17046 kg pour une somme de 5038000 FBU.

    Pour Bujumbura :

De façon globale, 337 titulaires de droits dont 157 femmes, 93 hommes, 52 jeunes filles et 35 jeunes garçons ont dégagé des revenus de 1 616 950 FBU, 1 553 600 FBU, 204 600 FBU, 158 400 FBU, 108 000 FBU, 20 000 FBU respectivement pour les cultures d’amarante, de chou, d’aubergine (Solanum melongena), d’oignon rouge, de poireau et d’aubergine africaine.

    Le revenu passe de 24 800 à 85 000 FBU pour l’oignon rouge.
    Le revenu passe de 53 000 à 103 800 FBU pour la culture d’aubergine (Solanum melongena).
    Le revenu passe de 513 050 FBU à 1 307 500 FBU pour la culture d’amarante.
    Le revenu passe de 472 500 FBU à 578 950 FBU pour la culture de chou.
    Le revenu passe de 92 000 FBU à 108 000 FBU pour la culture de poireau.
    Pour Kirundo :

De façon globale, 174 TD dont 110 femmes, 41 hommes, 15 jeunes filles et 8 jeunes filles ont dégagé des revenus de 3 485 000 et 380 000 FBU respectivement pour la culture de chou et d’aubergine.

    Le revenu passe de 737 400 FBU à 3 755 000 FBU pour la culture de chou.
    Le revenu passe de 72 500 FBU à 380 000 FBU pour la culture d’aubergine
  Activité 2 : Faciliter aux petits exploitants l’accès aux intrants de qualité, à un prix abordable et à la technologie moderne Pour Bujumbura :

Les TD s’organisent pour faire des achats groupés d’intrants agricoles. Ce qui leur permet de les acquérir en minimisant surtout les coûts liés au transport, manutention, etc. En plus, le payement de l’avance suivant le programme national de subvention des engrais (PNSEB) exige une commande d’au moins un sac de 25 kg.

Ainsi, avec l’appui du projet :

–         5 sacs d’engrais FOMI Imbura et 5 sacs d’engrais FOMI Totahaza ont été achetés ;

–         5 kg de chou, 5 kg d’oignon rouge, 6 kg d’aubergine et 3 kg de tomate ont été achetés ;

–         20 kg de dithane et 10 litres d’insecticide ont été achetés.

Bien plus, les Titulaires de Droits s’habituent à l’achat des semences sélectionnées et de la fumure organique.

 

    Pour Kirundo : Avec l’appui du Projet :

–         5 sacs d’engrais FOMI Imbura et 5 sacs d’engrais FOMI Totahaza ont été achetés ;

–         5kg de chou, 5 kg d’oignon rouge, 6 kg d’aubergine et 3 kg de tomate ont été achetés ;

–         20 kg de dithane et 10 kg insecticide ont été achetés.

  Activité 3 :

Accompagner les membres de la coopérative des vendeurs de lait sise à Kabezi dans l’évaluation des besoins, actualisation de son plan d’actions et suivi du processus de certification

Une unité de collecte, de traitement et de commercialisation des produits laitiers est en cours de réhabilitation sur la colline et commune de Kabezi et (2) un plan d’actions de la coopérative pour l’exercice 2021 a été élaboré, (3) un don constitué d’équipements de transformation et de conditionnement du lait, tabliers, chaussures, etc a été octroyé à la coopérative CAVL par NCA et une formation sur la manipulation de ces équipements a été dispensée par le fournisseur, (4) une visite d’inspection sur l’installation des équipements dans le bâtiment et les techniques de traitement du lait a été effectuée par une délégation de la CNTA.

La NCA/bailleur et l’UNIPROBA/accompagnateur ont pris part à cette mission d’inspection. La coopérative comprend 21 membres parmi lesquels on compte 7 femmes.

  Accompagner les membres de la coopérative de transformation de la farine de manioc sise à Marembo dans l’évaluation des besoins, actualisation de son plan d’actions et dans    le processus de certification 38 membres dont 21 hommes et 17 femmes ont été accompagnés dans :

–         La mise en place du nouveau conseil administration de la coopérative ;

–         L’élaboration du plan d’actions de la coopérative ;

–         L’achat du terrain abritant le siège de la coopérative ;

–         l’élaboration du règlement d’ordre intérieur.

–         Un don constitué d’équipements de pressage de manioc et de matériels de protection (20 tabliers, 20 gants en plastique et 20 chaussures non fermées en plastique (communément appelées YEBOYEBO) a été octroyé à la coopérative TWIHUTISHITERAMBERE par NCA

–          une visite d’inspection  dans la vérification dans la mise en application des recommandations données lors de la première inspection dans l’octroi de la certification de farine de manioc, effectuée par une délégation de la CNTA.

Output 1.3: Les femmes, les hommes et les jeunes ont accès à des solutions durables pour la production, la valorisation et éviter le gaspillage alimentaire Activité : Former les Titulaires de Droits sur les techniques existantes de manutention et de stockage des récoltes adaptés aux cultures (Hangars, sacs en jute, récolte à maturité, triage etc) Pour Bujumbura :

211 Titulaires de Droits dont 95 femmes, 35 hommes, 37 jeunes filles et

17 jeunes garçons ont été formés sur les techniques de

manutention et de stockage des récoltes. Tel est le cas de la pomme

de terre et de l’oignon rouge.

 

 

     Pour Kirundo :

515 titulaires de droits dont 179 hommes, 291 femmes, 15 jeunes  garçons et 30 jeunes filles ont été formes sur les techniques de manutention et de stockage des récoltes

Output 1.4 : Les femmes ont accès aux actifs et aux décisions liées à la production agricole et aux activités à valeur ajoutée et en ont le contrôle. Activité 1 : Sensibiliser les femmes sur l’importance de leur participation dans la gestion des actifs des ménages Pour Bujumbura :

–         227 titulaires de droits ont été sensibilisés sur l’importance de leur participation dans la gestion des actifs des ménages parmi lesquels on compte 104 femmes, 61 hommes, 43 jeunes filles et 19 jeunes garçons;

–         50% des femmes ont apprécié le contenu ayant fait l’objet de sensibilisation d’autant plus que cette séance s’est déroulée en présence de leurs conjoints.

    Pour Kirundo :

–         177 femmes et 19 jeunes filles ont été sensibilisées sur l’importance de leur participation dans la gestion des actifs des ménages.

–         35 femmes et 17 jeunes filles  ont déclaré qu’elles ont acquises des connaissances dans la gestion des actifs des ménages.

  Activité 2 : Accompagner les couples modèles sur l’intérêt de l’entente homme/ femme et l’implication de la femme dans la prise de décision Pour Bujumbura :

–         205 Titulaires de Droits dont 98 femmes, 69 hommes, 19 jeunes de sexe féminin et 19 jeunes de sexe masculin ont été accompagnés sur l’intérêt de l’entente homme/ femme et l’implication de la femme dans la prise de décision concernant la gestion des actifs des ménages.

–         58 couples déclarent avoir compris l’intérêt de l’entente homme/ femme et l’implication de la femme dans la prise de décision.

    Pour Kirundo :

232Titulaires de Droits dont 107 femmes, 62 hommes, 44 jeunes de sexe féminin et 19 jeunes de sexe masculin ont été accompagnés sur l’intérêt de l’entente homme/ femme et l’implication de la femme dans la prise de décision concernant la gestion des actifs des ménages.

-52 couples déclarent avoir compris l’intérêt de l’entente homme/ femme et l’implication de la femme dans la prise de décision.

Output 2.1: Les communautés disposent des mécanismes fonctionnels de prévention des risques et gestion des catastrophes Activité 1 : Sensibiliser les titulaires de droits à participer dans l’établissement des plans collinaires de gestion des risques et des catastrophes Pour Bujumbura :

154 Titulaires de Droits issus de 9 sites d’incubation dont 76 femmes, 38 hommes, 27 jeunes filles et 15 jeunes garçons ont été sensibilisés à participer dans l’élaboration des plans d’actions de prévention et de gestion des risques et des catastrophes.

 

    Pour Kirundo :

515 titulaires de droits de 33 sites d’incubation dont 291 femmes, 179 hommes, 30 jeunes filles et 15 jeunes garçons ont été sensibilisés sur la prévention et la gestion des risques et des catastrophes.

    N.B : Il est à signaler que la prévention et la gestion des risques et des catastrophes est prise à l’échelle communautaire et non de façon individuelle.
  Activité 2 : Former les titulaires de droits   sur les techniques agricoles innovatrices et résilientes aux changements climatiques pour augmenter la productivité Pour Bujumbura :

337 Titulaires de Droits dont 157 femmes, 93 hommes, 52 jeunes filles et 35 jeunes garçons ont été formés sur les bonnes pratiques agricoles innovatrices. Ils appliquent déjà les bonnes pratiques agricoles en rapport avec la fertilisation tant organique que minérale des sols dans les sites d’incubation et (2) 298 titulaires de droits disposent des kits d’irrigation goutte à goutte.

    Pour Kirundo :

515 Titulaires de Droits dont 291 femmes, 179 hommes, 30 jeunes filles et 15 jeunes garçons ont été formés sur les bonnes pratiques agricoles innovatrices. Ils appliquent déjà les bonnes pratiques agricoles en rapport avec la fertilisation tant organique que minérale des sols dans les sites d’incubation et (223) titulaires de droits disposent des kits d’irrigation goutte à goutte.

515 titulaires de droits de 33 sites d’incubation dont 291 femmes, 179 hommes, 30 jeunes filles et 15 jeunes garçons ont été sensibilisés sur la prévention et la gestion des risques et des catastrophes.

  Activité 3 : Accompagner les associations des Titulaires de Droits sur les bonnes pratiques résilientes aux changements climatiques au niveau des sites d’incubation Pour Bujumbura :

Les cultures maraîchères qui avaient déjà généré un revenu jusqu’en décembre 2021 s’étendaient sur 59,7 ares pour l’amarante, 63,60 ares pour le chou, 8,30 ares pour l’aubergine (Solanum melongena), 4 ares pour le poireau, 3,5 ares pour l’oignon rouge et 3 ares pour l’aubergine africaine. La pomme de terre s’étendait sur 13,5 ares.

    Pour Kirundo :

 Les cultures maraîchères qui avaient déjà généré un revenu jusqu’en décembre 2021 s’étendaient sur 8 ares pour l’amarante, 159,7ares pour le chou, 2 ares pour la tomate, 38 ares pour l’oignon rouge et 33,6 ares pour l’aubergine africaine.

  Activité 4 : Organiser des visites d’échange d’expérience intersites d’incubation Pour Bujumbura :

9 Titulaires de Droits, 8 Facilitateurs, 2 Encadreurs communaux, 1 Superviseur provincial et 1 leader ont participé dans cette visite qui a été apprécié par les Titulaires de Droits du renforcement mutuel des capacités sur le savoir-faire sur les bonnes pratiques agricoles résilientes aux changements climatiques.

    Pour Kirundo :

 73 Titulaires de Droits, 8 Facilitateurs, 2 Encadreurs communaux, 1 Superviseur provincial et 1 Représentant ont participé dans cette visite qui a été apprécié par les Titulaires de Droits du renforcement mutuel des capacités sur le savoir-faire sur les bonnes pratiques agricoles résilientes aux changements climatiques.

 

  Activité 5 : Organiser des visites conjointes de suivi des réalisations Pour Bujumbura :

Le Représentant de l’administration provinciale, les Administrateurs communaux de Kabezi et Nyabiraba ainsi que les Représentants de l’UNIPROBA ont effectué une mission conjointe de visite des réalisations en matière de micro-investissement mais aussi celles de la coopérative des vendeurs de lait sise dans la commune de Kabezi. Ils ont apprécié les activités mises en œuvre par les Titulaires de Droits pour s’autodévelopper et leur ont prodigué des conseils constructifs.

    Pour Kirundo :

Le Représentant de l’administration provinciale, de la BPEAE, les Administrateurs communaux de Gitobe et Bugabira ainsi que les Représentants de l’UNIPROBA ont effectué une mission conjointe de visite des réalisations en matière de micro-investissement, Ils ont apprécié les activités mises en œuvre par les Titulaires de Droits pour s’auto développer et leur ont prodigué des conseils constructifs.

  Activité 6 : Accompagner les TD sur la gestion durable des exploitations agricoles (agroforesterie, appui à l’autoproduction des plans fruitiers et arbustes) Pour Bujumbura :

25 Titulaires de droit dont 11 femmes, 5 hommes, 4 jeunes de sexe féminin et 5 jeunes de sexe masculin ont été formés sur les bonnes pratiques qui influencent la durabilité des exploitations agricoles. Ces derniers ont à leur tour formé les membres des groupements qu’ils ont représentés dans cette formation. Soit 310 Titulaires de Droits dont 143 femmes, 87 hommes, 47 jeunes de sexe féminin et 33 jeunes de sexe masculin ont acquis des connaissances sur les bonnes pratiques agricoles résilientes aux changements climatiques.

    Pour Kirundo :

59 Titulaires de droit dont 39 femmes, 15 hommes, 2 jeunes de sexe féminin et 3 jeunes de sexe masculin ont été formés sur les bonnes pratiques qui influencent la durabilité des exploitations agricoles. Ces derniers ont à leur tour formé les membres des groupements qu’ils ont représentés dans cette formation. Soit 515 TD dont 291 femmes, 179 hommes, 15 jeunes de sexe féminin et 8 jeunes de sexe masculin ont acquis des connaissances sur les bonnes pratiques agricoles résilientes aux changements climatiques.